mardi 14 octobre 2008

architecture : Crate House : Allan Wexler

11 commentaires:

yb a dit…

Curieux cette présentation d'un mobilier modulaire dans une si grande pièce.
Si c'est modulaire c'est a priori pour un espace rikiki. Non ?

;)

séfinat a dit…

salut!
À coup sur c'est un mobilier pour un appartement placard.
Mais si les photos avaient été prises dans ce placard, à coup sur on y aurait rien vu, tout au mieux une étagère ou deux... et encore dans les placard y a rarement de la lumière?!?
Finalement c'est peut être un mobilier de n'importe quoi...
:-)

séfinat a dit…

Au fait YB, puis je mettre ton blog en lien sur ma page?

yb a dit…

Ca, c'est une proposition qui ne se refuse pas. Il faudra que je me mette à faire une blogroll un de ces 4...

Finalement ce que la photo montre c'est un mobilier conçu pour un espace restraint dans une grande pièce. Elle signale donc quelque part l'échec de cette entreprise. La première chose que j'aurais viré pour répondre à la problématique ce sont la table et la chaise. En vivant par terre on gagne de la place et on est moins oppressé par les objets.

séfinat a dit…

bon ok pour ton lien je peux te piquer une image sur ton blog?

Oui tu as raison pour la table et les chaises... mais un seul petit soucis: comment ferait les gens comme moi qui ne peuvent pas rester assis par terre plus de 5 min?!?;-)
Non ne réponds surtout pas que je devrais rester debout! ;-)
Ou alors cela veut dire que je ne peux pas habiter dans un espace restreint et qu'il me faut de la superficie... ouaips la je suis ok :-)))

Ce n'est pas plutôt juste un problème de photographie, de représentation d'une idée, d'un projet?
Je re regarde les photos et je me projette assez bien dans cette construction c'est un projet pour 20 m2...

yb a dit…

Alors si tu as les genoux raides et que tu sois obligé de vivre dans un espace restreint sans chaise ni table, je ne vois qu'une seule solution: le cosmos intersidérant. 2 avantages notoires: la possibilité d'investir la totalité de l'espace (sol= plafond= murs) et tu peux aussi dormir debout.

Plus sérieusement, je me suis aussi intéressé aux propositions d'architectures d'intérieur et de design pour petits espaces en consultant des catalogues de joyeux utopistes du genre "small is beautiful" mais toutes les propositions étaient à côté de la plaque.
Car pour moi qui vit depuis bientôt 5 ans dans un 12 m carré je ne pouvais me satisfaire des solutions proposées majoritairement pour des 25 à 20 m carré.

La crise immobilière a rendu ce type de propositions complètement obsolètes.

Maintenant tu peux me dire que tu vis dans un palace d'une vingtaine de mettre carré, auquel cas ce mobilier est encore valable.

Bon voilà c'est pour ça que je chipotte sur la prise de vue dans un espace si grand! ;)

yb a dit…

Ah et puis no problem pour l'image prends ce qui te plais. :)

séfinat a dit…

ok je prends le cosmos c'est bon pour mes genoux ça... :-)
dis donc tu ne serais pas en train de dire que je suis un vieux croûton quand même :-)

Tu crois vraiment que l'on en est arrivé là? Une habitation à 12 m2?!?
Certes il a cette situation mais je pense tjs qu'il y a un minimum vitale pour une personne qui ne doit pas être inférieur un à 20 25 m2 .
C'est peut être pour cela qu'il y a eu autant de proposition par les architectes.

Je crois que cette variété de proposition permet de pouvoir "picorer" et de composer, de prendre à son compte et de developer et d'adapter ou de transformer...
Je ne vois plus les architectes comme pouvant trouver une solution mais qui permettant aux gens de trouver leur propres solutions... Et les architectes ne sont pas non plus "une chose incontournable" pour developer l'architecture.

Finalement je crois que l'on en est là et peut être depuis un sacré moment : devoir se ré-approprier certains champs... (je l'ai mis au pluriel)
Non?

Cornelia a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
yb a dit…

A Paris le minimum vital c'est 9m carré. Un propriétaire a le droit de louer un tel espace. Heureusement la loi Borlo n'est pas passée, elle donnait la possibilité aux propriétaires de louer des espaces inférieurs à 9 m carré.

Tokyo, également, est une ville réputée pour la petitesse des logements. Je me souviens avoir vu des photos d'intérieurs de chambres d'étudiants; c'était édifiant.La solution ultime et minimale pour vivre dans l'étroitesse c'est l'étagère. Ces chambres d'étudiants en étaient remplis du sol au plafond. Le problème de l'étagère, c'est qu'à force on se sent oppressé. Ton habitat se voit réduit par tous les objets que tu ne peux t'empêcher d'accumuler.

Heureusement, maintenant il y a internet. Aaaah internet ! Quelle belle invention. Tu te retrouves chez toi avec une petite fenêtre donnant sur un vaste monde virtuel où tu peux accumuler pleins de choses dans un espace minime: le disque dur. Et là, tu t'aperçois que tu peux vivre acceptablement dans une boite de conserve.
La loi Borlo peut passer, du moment que tu es connecté tout va bien. Il n 'y a plus de limite à l'aliénation. Tu te souviens de cette expérience scientifique: "ratopolis" ?

Pour le reste je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait de piocher dans les propositions des architectes. Même si elles sont parfois dépassées.

Il faut aller voir aussi du côté non-occidental aussi. Les bidonvilles foisonnent de solutions à l'étroitesse.

séfinat a dit…

Ratapolis, connais pas je vais me renseigner...

Ton histoire de placard d'étudiant me fait penser à quelque chose. J'ai travaillé récement pour un très riche galeriste/collectionneur et j'ai été sidéré d'apprendre que celui-ci avait consacré une chambre pour loger ces "gens de maison"...
8 m2 pour 6 personnes + un frigidaire et une douche: très fort non...
Cette solution elle était acceptée, non pas grâce à internet, mais parce que ces employés vivent toute la journée au milieu de grands espaces, dans une somptueuse villa 3 piscine avec vue sur sculptures contemporaines... ce qui permet de réduire leur espace privé/collectif à 1,33 m2.
Ces gens de maisons sont brésiliens et pour eux c'est un aubaine d'éviter leur bidon ville... mais étrange tous veulent retourner au Brésil...
Seront nous les nouveaux brésilien de demain?!?
Non bien sur je ne crois pas.
Cela se passe tout de même près de chez nous et ce n'est pas un film...
Gloups!

Je te rejoints entièrement à propos de internet et cette petite fenêtre sur le monde... C'est fou comme un petit "objet" peut tronqué la réalité et dévier notre regard... et pourtant c'est aussi réellement un très bon outil... un paradoxe...